Les autres sites du concours

Les Horloges Monumentales

Estuarium
Accueil Evolutions Le Métier Lussault Les Visites L'Horloge L'Equipage

La restauration
Etude
Repérage
Démontage
Nomenclature
Nettoyage
Réparation
Remontage

 

 

LA PENDULE (description et définition)

Description :

C’est une horloge de clocher, avec un bâti en fonte peinte, vissée sur un châssis en bois. Elle sonne les heures et les quarts.
Le rouage en bronze est soutenu par son bâti horizontal et un système chaîne-moteur permet le remontage de la pendule. Le mouvement à échappement à chevilles entretient un balancier pendulaire dont la tige est en bois de pin et sa lentille en fonte.
Cette horloge a été fabriquée dans le Jura vers 1860. Le bâti est signé P F. sur le côté gauche de l’horloge.

Fonctionnement :

Sonnerie :
Système à double came ; came à dent unique et came à quatre dents qui permettent le déclenchement des râteaux.
Lorsque les aiguilles indiquent une heure fixe, le déclenchement se fait par le levier qui est constamment poussé contre la came par l’effet de la masse ( poids ).
Sur ce levier, un bras mobile qui est muni à son extrémité libre de deux dents, la cheville demi-cylindrique implantée sur la détente libère le râteau qui tombe sur le limaçon. Selon le nombre de graduations du limaçon, le râteau se positionne et libère le nombre de coups.
Le levier est raccordé à un ou plusieurs rappels qui tirent sur les marteaux et font sonner la cloche des heures et les deux cloches des quarts .

 

retour en haut


 

LES HORLOGES

Dans les pendules et les horloges ce qui charme le public ce sont les sonneries, par leurs sons cristallins et par l'animation des roues et des leviers qui semblent doués de vie.
Pour l'horloger aussi, les sonneries si variées d'un modèle à l'autre, et qui ont sucité tant d'ingéniosité et d'imagination chez nos ancêtres, le passionnent.

Comment fabriquer une horloge (ou comment mieux comprendre son fonctionnement !)

1°) Créez un rouage pour l'indication des heures et minutes (c'est le plus simple )

  • Faites en sorte qu'au moins un axe de ces roues fasse un tour en 12 heures pour y chasser une aiguille des heures, et un autre un tour en 1 heure pour y chasser une aiguille des minutes.
  • Vous y arriverez en régulant la vitesse de ce rouage par un organe oscillant, un pendule par exemple.
  • La relation entre le pendule régulateur et votre rouage sera assurée par un système d'échappement (il permettra de réguler la vitesse du rouage et d'entretenir le mouvement du pendule).

2°) Créez le rouage de sonnerie de la même façon que le rouage du mouvement des heures

  • La régulation de la vitesse est beaucoup plus simple : un volant à air suffit :

Le vrai travail commence maintenant, à partir des deux rouages existants, votre horloge devra posséder :

 

UN SYSTEME DE DECLENCHEMENT
(situé sur l'axe des heures pour sonner chaque heure )
quelques exemples ci-dessous

A-B :déclenchement de l'heure et de la demie heure
C : déclenchement de carillon
D1 -D2 : déclenchement avec répétition de l'heure
D3 déclenchement de la demie-heure sans répétition

 

UN SYSTEME DE COMPTAGE
(pour sonner 1 coup à une heure 2 coups à deux heures etc.)
quelques exemples :


Crémaillère et limaçon de comtoise
La position de la tige de crémaillère sur le limaçon limite la descente
de la crémaillère et donc le nombre de coups à sonner


Système à râteau et limaçon de pendule de cheminée


Système de comptage par chaperon
La largeur du bossage détermine le nombre de coups sonnés

 

UN SYSTEME DE PRODUCTION DU SON
quelques exemples :


1 Cloche de beffroi
2 Timbre
3 Tiges d'acier de carillon
4 Organe de sonnerie de montres
5 Soufflet à air
6 Cloche tubulaire
7 Gong

Brieuc.L, Alban.F, Mélissa.R et Marie-Charlotte.V

Si vous venez de la rubrique
évolution technique : cliquez ici

retour en haut